Le kératocône

Le kératocône est une maladie dégénérative de l’œil qui se traduit par une perte de la sphéricité de la cornée qui prend alors la forme d’un cône.

Le kératocône peut causer des distorsions substantielles de la vision conduisant à des images multiples avec des stries. Généralement la vision est floue avec une hyper-sensibilité à la lumière. Le kératocône est la plus commune des dystrophies de la cornée.

Image reprise du site de l’Association de Kératocône

La maladie est typiquement diagnostiquée durant l’adolescence du patient et atteint son stade le plus avancé vers 20-30 ans.

Le kératocône est une maladie qui aujourd’hui est mieux comprise et dont les causes sont multiples. La cornée perd sa capacité à désoxyder les molécules réactives dues au stress oxydatif (conséquence de son étirement) et subit une dégradation de sa matrice extracellulaire.

On ne peut toujours pas guérir le Kératocône. Sa progression après le diagnostique reste imprévisible. Si elle touche les deux yeux, la détérioration de la vision peut affecter la capacité du patient à conduire une voiture ou à lire normalement.

Pour la plupart des cas de kératocône frustre, les verres correcteurs sont assez efficaces pour permettre au patient de continuer à conduire légalement et à retrouver une activité normale. Pour les stades plus évolués, seuls des verres de contact en matériau rigide perméable à l’oxygène peuvent corriger la vue et contenir la progression de la distorsion.

Un nouveau traitement ayant montré un certain succès, mais qui n’est pas encore approuvé dans tous les pays, est le cross-linking du collagène cornéen avec la riboflavine. Une progression plus importante de la maladie peut mener à une intervention chirurgicale comprenant notamment les greffes cornéennes.