Parmi les éléments de l’œil, la cornée fournit la plus grande contribution à la réfraction de celui-ci. Sur l’œil emmétrope, la cornée possède une courbure régulière, les rayons lumineux incidents étant ainsi tous focalisés sur la fovéa. Des irrégularités sur la cornée ont pour effet une image tordue, un objet rond apparaissant alors ovale ou sous forme de trait. L’astigmatisme cornéen est inné dans la plupart des cas, mais les blessures cornéennes peuvent également occasionner un astigmatisme.

Astigma = sans point
Un point est reproduit de manière distendue ou comme trait. L’astigmatisme (différence de courbures) peut se produire aussi bien sur la face extérieure de la cornée, ou sa face postérieure, que sur le cristallin.

  1. Dans le méridien de l’axe longitudinal, donc vertical, la lumière est réfractée selon une courbure déterminée. Les rayons incidents parallèles sont focalisés en un certain endroit (A).

  2. Si la courbure horizontale dans le méridien transversal est différente, les rayons lumineux se focalisent en un autre endroit dans l’oeil (B)

  3. Un point est perçu en A et en B, donc à des emplacements différents, et interprété par conséquent comme un trait.

  4. La correction à travers un verre astigmatique permet de superposer à nouveau les deux points focaux.